Silence

bird-3732867_1280

Que ce soit partout où nous naviguons , sur les eaux vastes des réseaux
sociaux . Ou bien même , quand nous sommes en société . Il y a des
comportements , qu’il serait bon de taire .

Et la liberté n’est pas de mise , dans ce grand secret qui tend lui aussi à se cacher .
Dans certaines situations , il ne sera pas de mauvais augure de se taire plutôt que de parler .
Parce que premièrement , nous peinons avec ceux qui n’ont pas envie
d’écouter . Et deuxièmement , parce que parfois il vaut mieux se perdre dans un chemin bourbeux , plutôt que d’enchainer une guerre avec son prochain .

Pourtant de nos jours , la parole se libère . D’ailleurs , elle se révèle être une arme de choix pour son côté libérateur .
Celui qui enlève le poids d’une lourde situation , dont au départ nous n’étions pas consentants pour y prendre part .
Mais celui-ci , est roi aussi d’un karma cruel . Et nous savons que , si nous n’utilisons pas les bons mots .
Si nous sommes piètre orateur , il vaut mieux tourner plusieurs fois la langue dans sa poche . Au lieu d’aller sonner chez son voisin , un vieux marin à la retraite . Pour lui dire à quel point son bateau , celui hérité de son père . Et dont il garde le souvenir le plus précieux , et laid  et sans la bière pas fraîche . Je me doute que ce compliment lui va droit au coeur .
Car les mots , que nous utilisons . Cette belle langue de Molière . Et aussi une lame , très tranchante . Elle blesse , ceux qui viennent titiller sa lame . Et parfois par imprudence et par émotion , nous oublions que l’autre n’est pas notre exécutoire .
Les phrases peuvent être mal comprises , et tournées dans le mauvais sens . Vous rencontrez quelqu’un au coin d’une rue , que vous trouvez fort sympathique . Tentez de lui demander son nom , puis celle-ci se vexe . En croyant , que vous lui demandiez son âge .
En effet ce n’est pas très courtois .
Oui , personne ne nous apprendra qu’il y a bien des situations embarrassantes , que nous aimerions oublier en vain .
Mais , les autres dangers aussi sont multiples . Des paroles bien prononcées , par un homme ou une femme vici(eux/ceuse) et manipulat(eur/trice ) . Peut très bien tromper les foules . Les mettant en son pouvoir . Et une foule consentante aux idées rebelles d’une personne instable , et cruelle . C’est une arme de destructions massives , pour qui la détiens .
Il faut comprendre que , à trop vouloir jouer avec le verbe , nous , nous en mordons les doigts .

C’est pourquoi , le silence est bon . Incitant à une calme réflexion . Qui donne , une unique question universelle à tous nos maux , dans le moment présent . Nous permettant , de mieux trouver les meilleurs chemins . Dans cette forêt obscure , dont parfois nous sommes plongés .
Ce moment de détend , où nous retrouvons à la fin cette phrase qui définit notre paix intérieure . Après une longue méditation : Maintenant , j’ai faim , qu’est-ce que je vais pouvoir manger ?
La fin de cette absence de bruit , pour se plonger dans le brouillard de nos pensées .
Reprendre notre route , là où nous l’avions mise sur pause . Mettre de l’eau dans la casserole , pour faire des pâtes . Et se laisser submerger , par le bruit irrésistible du micro ondes . ( Je crois que j’avais faim , quand j’ai écrit cet article , toutes mes excuses ) .
Car finalement nous comprenons qu’en dehors de la parole , le silence n’existe pas . À part si vous vivez , dans une grotte au fin fond d’un endroit mystérieux . Il est bon de noter , que nous sommes constamment dérangé par le bruit des voitures , des trains , des passants qui passent dans la rue .
Et si vous êtes en campagne , et que vous êtes fière de ne pas être en ville . Et bien , il y aura toujours ce non silence , car la nature reste vivante elle aussi !
Un coq qui chante , à des heures improbables, alors que vous vouliez vous lever plus tard . Le bruit des oiseaux sur les toits . Parce que n’oublions pas , que dans les vieilles maisons de campagne les murs et les plafonds sont faits de carton . Je ne vois sinon pas comment nous pouvons expliquer , que nous entendons le moindre bruit qui provient de dehors .
Et si vous vivez proche des fermes , et bien les tracteurs aussi vont avoir raison de votre sommeil . Ou si votre voisine s’improvise artisante , et commence à refaire la façade de sa maison , vous entendrez surement les coups de marteau .
C’est ainsi , que personne n’échappe à ces petits sons .
Est-ce pour cela que nous avons si peur de la nuit ? Parce que la journée , telle la lumière , de par son dynamisme . Et tout l’opposée de la nuit , qui elle représente quelque chose de beaucoup plus angoissant . Car , le monde semble animé à l’aube . Et pourtant au crépuscule chacun s’endore , à part pour ceux qui sont insomniaques . Et malheueusement , certains ne se réveilleront
jamais .

Les nuits sont alors comparables , à des simulations qui nous préparent à la mort . Le silence , devient une musique mortuaire .
C’est ainsi que nos murmures ont du bon .

Ainsi la parole est certes une libération , mais elle est conditionnelle . Il y aura toujours des discours , qu’il n’est bon que de garder comme monologue intérieur .
Celui qui doit être prononcé , doit s’accorder parfaitement à notre société . Aller dans le sens des idées principales .
C’est une règle fondamentale , à moins que nous aimions nous faire insulter par nos semblables .
Il est question , comme toute chose , d’un équilibre fragile . Et qui à la longue peut-être tout aussi usant .
Un cercle vicieux , dans ce besoin de dire ce que nous pensons , la fatigue de ne pas pouvoir le faire , et puis finalement choisir le silence . Mais , comme celui-ci est à la longue gênant , nous entamons une série de dialogues incompréhensible pour rompre l’ennuie . Pour n’être surtout pas pris , pour de grands timides .
Et puis voyant , à quel point notre voix n’a pas eu l’effet escompté , nous laissons places encore au silence . Le cycle se referme .
Finalement nous comprenons alors , que les talents de bon orateur , appartiennent à ceux qui pourront en profiter . Et qu’il vaut mieux laisser parler cette absence sonore , que d’avoir l’air le plus idiot possible , en ne sortant de notre bouche que d’horribles présages .

dawn-3358468_1280

Laisser un commentaire

Gilles et Sultane |
Les rôles d'une vie |
Carnet de route |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | L'effet septembre
| Libre de comprendre
| Lilwhite ANA